Pensées au parfum de Toussaint

Pensées au parfum de Toussaint

 

 

L'impermanence est quelque chose que nous devons tous apprendre à gérer, puisque rien en dure. Tout dans nos vies est toujours en mutation et les rencontres libertines ne font pas exception. Ni même les relations amicales, peu importe la valeur que nous leurs donnons.  C’est en regardant la vie changer, que nous pouvons avoir l’impression que nos vies apparemment riches d’expériences  et de nouveaux partenaires, deviennent très petites.

 

De la nouveauté à la différence

Lorsque nous rencontrons un nouveau couple ou pour ma part une femme seule mais mariée, nous vivons la situation comme au début d’une relation. La nouvelle personne, ou le nouveau couple, est dans nos pensées la plupart du temps, jusqu’au rendez-vous.  Chaque nouvelle découverte de toutes les choses que nous avons en commun et de notre rapprochement conduit à des pics vertigineux où tout est une question de séduction. Ajoutez à cela des tchat coquins, des textos intéressants ou amusants, des allusions sexy, et les endorphines répondent présentes.

A force de rencontrer les mêmes partenaires ou d’aller dans les mêmes clubs, ce vertige s'installe dans une phase de confort. Nous sommes toujours excités par les nouvelles expériences, mais je trouve qu’il existe une perte d’intensité ; qu’en pensez-vous ?  Et puis il y a une rencontre qui s’impose comme totalement différente.

 

Rien d’autre qu’une récréation  ?

Le problème avec le libertinage est qu’à part le sexe récréatif, les personnes ne sont que des souvenirs dans nos esprits : j’ai aimé comme elle m’a pris en bouche, ma femme a été excitée de la manière dont il la prise par la sombre voie où le soleil n’entre jamais, etc.

La présence de ces couples libertins ont une présence dans nos vies devient sans autre intimité  que la nudité et le sexe. Quand quelque chose de cool vous arrive, êtes-vous impatients de le dire à votre prochaine rencontre ? Lorsqu’un événement difficile se produit, courrez-vous vers eux en quête de sympathie et de compréhension ?  A moins qu’il y ait eu cette rencontre si différente.

 

Cette seule seconde rencontre qui a compté…

La vie se fait sentir plus grande avec les amis, pas dans le cercle libertin. Ce cercle est tellement étroit, qu’il est compliqué de se sentir membre de quelque chose de plus grand qui puisse nous combler d'un sentiment de confort et d'appartenance au fil des jours.

Avec ma femme, nous aimons toujours autant le libertinage, c’est amusant, excitant et parfois différent. Mais le seul comble est de temps en temps dans le vif d’un rendez-vous, après quelques échanges sur le site, puis sur le portable. Mais rien de bien immense. Sauf si nous donnons une autre dimension à ce style de vie. Pour l’instant, j’ai presque un soudain sentiment d’isolement et de petitesse.  Surtout qu’une cette personne si différente a choisi la Toussaint pour partir. Toute la communication régulière qui faisait maintenant partie de nos routines se termine et laisse un vide palpable dans ma vie quotidienne. Ce trou est incroyablement difficile à combler, mais heureusement que ma femme est là. J’avais en fait 2 amours.

Ce n'est la faute de personne. C'est juste, comme beaucoup de choses dans la vie. Mais il ne nous reste plus qu'à regarder des semaines qui semblent incomplètes, puisque j’ai perdu ma partenaire romantique et libertine. Et tous les éléments de notre vie auxquels j’étais habitué.

 

 

Que la Terre te soit légère mon amie. Tu dois monter, et moi me sentir à nouveau grandir sans toi.