Une amie américaine me parle de licornes dans le milieu échangiste, vous connaissez ?
Une amie américaine me parle de licornes dans le milieu échangiste, vous connaissez ?

 

 


Une amie américaine est venue passer quelques semaines en France, et en parlant du site de rencontres, elle m’a appris qu’outre Atlantique une licorne se dit d’une femme célibataire cherchant un couple désireux d’ajouter un tiers à leurs relations intimes. Une licorne peut être hétérosexuelle ou bisexuelle, mais les mêmes règles s'appliquent toujours :


  • Elle doit être célibataire
  • Ne pas chercher l’âme sœur
  • Ne pas chercher de relation suivie

 

Personnellement je n’avais jamais entendu parler de cela. Elle m’explique qu’elles sont considérées comme des licornes, parce qu’elles peuvent être très rares et difficiles à trouver. Par ailleurs, comme l’animal, on la rencontre de façon éphémère avant qu’elle disparaisse de vos contacts. Je trouve l’analogie très sympathique !

Ces dames presque mythiques sont-elles les bienvenues dans la communauté échangiste ? Dans la plupart des cas, la réponse est un oui catégorique. Cependant, il y a quelques règles de base qu'une licorne en herbe doit connaître. Je m’amuse déjà à partager avec vous ce que j’ai retenu ;-)

 

Un mal à l’aise peu français

En France en tout cas, si vous êtes une licorne, considérez-vous comme une outsider lors de rendez-vous échangistes ! Bien que vous soyez rares et que votre apparition soit souhaitable, apparemment ces femmes célibataires ne se sentent pas toujours les bienvenues lorsqu’elles assistent à une soirée libertine. Ce serait dû au fait que les participants se composeraient largement de couples qui cherchent de nouveaux partenaires eux-mêmes en binôme.

Je ne suis pas persuadé que ce problème existe dans les club ou les soirées privées. Chez nous, chaque événement annonce qui peut venir, donc si les femmes célibataires sont convenues, elles seront intégrées sans difficulté. Si elle peut être bisexuelle, se sera encore plus facile pour elle.

Je ne vois pas de différence avec une femme mariée, en France en tous cas, qui irait chercher d’autres partenaires lors d’une soirée. A la fin de la période, elle rentre avec son mari chez eux, lui-même étant allé de son côté. C’est sans doute un écart de culture.

 

Vous êtes libres !

Mon amie me dit qu’aux US, une licorne n’est conviée que pour réaliser des fantasmes spécifiques, et qu’il faut s’attendre à changer de couples au cours de la soirée. J’imagine que cette personne a également des attentes en termes de plaisir et de fantasmes. Je ne me souviens pas d’une seule soirée où une femme libertine 100% célibataire était considérée comme une esclave. Ça ne passerait pas en France, et c’est une bonne chose !